Dernières lectures de 2012

Publié le 3 Janvier 2013

51qCKETCdmL__SL500_AA300_.jpg

Bouquin prêté par ma chouette collègue, copine de baleinage et de maternage (et dieu seul sait la quantité de choses que deux jeunes mums peuvent s'échanger !!).

Un auteur dont j'avais entendu parler, mais que je n'avais encore jamais lu.

 

L'histoire se partage entre deux récits: l'un en 1980, l'autre en 2002.

En 1980, on suit l'histoire tragique d'un papa qui perd son fils au milieu d'une fusillade. On assiste peu à peu à la déchéance de cette famille, aux déchirements que vont subir le couple de parents; et enfin et surtout au long voyage que fera Matteo, le papa, jusqu'à la porte des enfers, pour ramener son fils à la vie.

En 2002, on suit l'histoire de Pippo, le fils revenu à la vie, qui décide qu'il est temps de venger son père ...

 

 On est plongé dans un univers merveilleux dès le départ: un espace-temps bien réel mais des faits complètement invraisemblables avec le récit de ce jeune homme qui dit être revenu des enfers.

Justement, j'ai eu un peu du mal à entrer dans le bouquin à cause de celà. On suit au départ beaucoup plus le récit de vengeance de Pippo devenu adulte, et franchement je me demandais un peu dans quel délire il était ...

Et puis je n'ai pas lâché parce que quand même ma chouette copine avait adoré alors il fallait que j'aille jusqu'au bout ! Et je ne l'ai pas regretté ...

La grande majorité du livre relate en fait l'expérience de Matteo, parti dans le monde des morts pour en ramener son fils, folie demandée par Giuliana, la mère du petit Pippo. Et franchement c'est super fort, ça prend aux tripes et ça remet beaucoup de choses en question.

Laurent Gaudé a écrit ce livre pour ses morts, et il est vrai qu'en le lisant, on ne peut s'empêcher aux notres aussi. En refermant ce livre, on se sent tout chose, même si l'on n'arrive pas forcément à expliquer pourquoi; même si pour ma part un passage a particulièrement fait echo à mon histoire personnelle.

En bref, une histoire bouleversante !

Et d'ailleurs j'ai été frappée par la coïncidence de lire coup sur coup deux livres qui relatent l'histoire d'hommes allant chercher dans l'inconnu les êtres qui leur manquent tant. Ca c'est de la lecture en réseau ;-)

 

 

1393905_8062258.jpg

 Celui-ci, c'est un petit bouquin jeunesse, une pièce de théâtre. J'ai découvert le théâtre jeunesse quand je passais le concours et j'ai adoré ! J'ai lu vraiment un gros paquet de pièces et je les ai très souvent trouvées géniales.

LE THEATRE JEUNESSE GAGNE A ETRE CONNU !!!!!!!!

 

Alors l'autre jour, quand j'ai aperçu ce bouquin à la médiathèque, ça m'a rappelé de bons souvenirs; et j'ai une fois de plus aimé.

 

Dans cette pièce aux allures inhabituelles (essentiellement du monologue), Suzanne Lebeau raconte la vie des enfants du sud en choisissant de narrer l'histoire de Salvadore, minot d'une fratrie de huit enfants vivant dans les montagnes de l'Amérique du sud.

On assiste alors à la dure vie des enfants de famille pauvre, à la force avec laquelle ils traversent les difficultés et à l'espoir qui persiste toujours; mais tout ceci sans tomber dans le misérabilisme.

Et puis surtout, l'auteur nous peint un portrait de la mère forte, qui protège ses enfants quoi qu'il arrive, et se débrouille pour leur offrir un avenir malgré les difficultés. Rien que ça c'est vraiment beau !

 

 

 

 

 

 

Rédigé par labikette

Publié dans #reading now

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article