Indigo ¤ Catherine Cusset

Publié le 11 Mai 2014

Un festival culturel rassemble pendant huit jours en Inde quatre Français, deux hommes et deux femmes, qui ne se connaissent pas. Une surprise attend chacun d'eux et les confronte avec leur passé. Cette semaine bouleverse leur vie.

 

De Delhi à Kovalam, dans le Sud, ils voyagent dans une Inde sur le qui-vive où, juste un an après les attentats de Bombay, se fait sentir partout une menace terroriste. Une Inde où leur jeune accompagnateur indien déclare ouvertement sa haine des Etats-Unis. Une Inde où n'ont pas cours la légèreté et la raison françaises, où la chaleur exacerbe les sentiments, où le ciel avant l'orage est couleur indigo.

Indigo ¤ Catherine Cusset

Une quatrième de couverture plutôt alléchante non ? J'ai beaucoup lu et j'aime Catherine Cusset, que j'avais découverte avec "Un brillant avenir", que j'avais adoré. Ce roman dans un cadre dépaysant, inhabituel me semblait idéal pour mon séjour au Maroc. Bref tout était réuni pour que cette lecture soit un bon moment, mais finalement ... je dois avouer que je n'ai pas été si emballée que ça.

 

La narration se fait à partir du récit de trois personnages: Charlotte, une française d'une quarantaine d'années, mariée avec un Américain et mère de deux enfants, professeure et cinéaste installée aux Etats-Unis; Roland, intellectuel et écrivain de 64 ans, charmeur, machiste, égocentrique; et Géraldine, bretonne trentenaire, mariée à un indien et expatriée à Kovalam, toute jeune maman d'un bébé de 10 mois. Géraldine organise le festival culturel, et accueille donc Charlotte et Roland, ainsi que Raphaël, invités pour animer cette manifestation.

Les chapîtres se succèdent donc, laissant la parole tour à tour aux trois Français. Une bonne mécanique me direz-vous, de celles que j'apprécie habituellement. Seulement ici je m'y suis vite perdue. Les chapîtres sont très longs, chaque personnage y raconte son voyage en Inde mais aussi des bribes de sa vie passée ou actuelle hors d'Inde. Sont donc mêlés un trop grand nombre de personnages. Sans compter que Raphaël, le troisième intervenant du festival n'a pas de chapître à lui mais que les autres personnages en parlent beaucoup aussi. Les chapîtres étant longs, on a tout le temps d'oublier la moitié des infos avant de revenir à un chapître du même personnage. Et ceci sans avoir trop fait traîner ma lecture, elle s'est étalée sur une dizaine de jours, pas de quoi se perdre dans le récit en temps normal.

Sans compter la fin qui m'a beaucoup déçue. J'en ai assez de ces fins qui n'en sont pas !!

 

Pour autant, je suis tout de même venue à bout de cette lecture. Elle n'était donc pas ennuyeuse, mais vraiment je m'y suis perdue !

Forcément un peu déçue, mais pas dégoûtée de Catherine Cusset pour autant !

 

Bonne semaine à vous !

Rédigé par labikette

Publié dans #reading now

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article