1, rue des petits-pas ¤ Nathalie Hug

Publié le 16 Avril 2014

En voyant ce livre, j'ai tout de suite su que j'allais l'adorer. Cette photo juste magnifique, le nom de l'auteur (on a juste envie de lui faire un gros calin) et enfin le titre. Un livre de femmes quoi, comme je les aime tant !

Et bien je ne m'étais pas trompée, ce bouquin est juste mon GROS COUP DE COEUR !

1, rue des petits-pas ¤ Nathalie Hug

Mais avant de vous dire pourquoi il m'a tant plu, laissez moi vous livrer le résumé de la 4ème de couverture:

 

Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s'organise pour que la vie continue.

Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir: accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux de la vie courante et, enfin, être l'oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l'illégalité, élève un enfant qui n'est pas le sien, aime un être qu'elle n'a pas le droit d'aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

 

J'ai aimé ce roman car c'était une lecture choc. Le ton y est rude et il faut parfois s'accrocher pour poursuivre la lecture. Louise, la "matrone" est confrontée à des situations très difficiles, que l'on n'envisage quasiment plus de nos jours. L'auteur ne nous fait pas de cadeaux et nous expose les réalités vécues par les femmes à l'époque: les viols, les morts-nés, les infanticides, ...

Mais au milieu de tout ça, il y a l'amour. L'amour d'une femme pour son enfant, mais aussi une autre belle histoire d'amour dont je ne peux pas en dire plus, sous peine de gâcher la surprise si vous vous lancez dans l'aventure.

 

Finalement avec cette lecture j'ai été plongée dans l'univers d'après-guerre.

J'ai ressenti la brutalité et l'espoir d'alors, j'ai appris sur la condition féminine de l'époque, le métier de sage-femme. L'auteure nous livre la bibliographie historique dont elle s'est servie pour écrire son roman, preuve que malgré la fiction, cet ouvrage dépeint parfaitement ce contexte historique.

J'ai vibré en même temps que Louise, de peur, de colère ou de bonheur.

Et surtout je ne me suis jamais ennuyée. Du début à la fin, pas un temps mort et j'ai refermée ce roman comblée et satisfaite. Enfin une vraie fin !

D'ailleurs depuis que je l'ai terminé je n'ai pas réussi à me plonger dans une autre lecture, et j'ai bien envie d'aller du côté des autres livres de cette auteure.

 

Vous l'aurez compris: je vous conseille cette lecture, à 2000% !!

Rédigé par labikette

Publié dans #reading now

Repost 0
Commenter cet article